vendredi 17 novembre 2017

Maroc: Les trabaillours zarabes méritent bien leurs patrons !

Résultat de recherche d'images pour "caricatures des ouvriers mauvais"

Pardon ! O PDG de toutes dimensions et de tous domaines ! En ce vendredi je vous souhaite le paradis illimité ! Car sans vous nous ne serions pas en vie ! Nous serions la Somalie ! Maudits soient les mauvais esprits qui vous veulent du mal !


Je voulais fermer cette fenêtre d'expression, mais voici que j'ai changé d'avis !... pour plusieurs raisons:

- Mon prochain éditeur m'a conseillé de garder toutes les positions acquises dans les médias ... Et d'en créer d'autres !

- Si ce que je publie ne vous plaît pas ou vous dérange, vous n'avez qu'à me le signaler !

- Idéologiquement et au bout du compte je me vois obligé de changer de fusil d'épaule et d'arrêter mes critiques contre, par exemple, la catégorie des DG et des PDG...

Je voudrais noter que au bout de 13 ans à la tête d'une entreprise artisanale, j'ai vu défiler 2 600 jeunes ouvriers... Chez eux plus ils ont fait d'études, plus ils sont paresseux ! Il n'y a que ceux originaires du désert oriental (Ouarzazate jusqu'à Tata) qui peuvent faire quelque chose... Les autres comptent sur les machines et savent trop bien leurs droits...et tendent à se moquer de leurs devoirs !

L’image contient peut-être : 1 personne

Maroc: Un riche politique qui veut mettre le foot dans sa poche

Résultat de recherche d'images pour "caricatures foot et politique"

Mon ami gadiri Saoudi El Amalki a écrit:


On ne pourrait nullement passer sous silence cette bourde grossière qui fait actuellement le tour des réseaux sociaux et suscite au sein de l'opinion publique, profonde indignation et total rejet. Alors que tout le peuple est imprégné dans l'allégresse, juste après la prouesse éclatante des lions de l'Atlas, le bonhomme qui n'est autre qu'Ilyas El Omari et dont la bévue est désormais sur toutes les lèvres, se paie le luxe de se mettre en état de resquilleur de marque, à l'instar des garnements qui s'infiltrent par les failles de l'enceinte des stades afin d'assister aux prestations de leurs idoles... 

Seulement, lui, il le fait en air, tandis qu'eux, il le font sur terre et, dans l'air, il ne peut y avoir de fêlures aériennes pour s'y engouffrer, sans être surpris !



Pour qui se prend ce superman qui se fait démesurément valoir, en violant les règles en place, sans aucune retenue ? Tout d'abord, il s'introduit " sournoisement " dans la tribune officielle de l'arène du nom de Houphouët Boigny, l'un des leaders historiques de l'Afrique libre, pour occuper un siège qui n'est guère le sien, puisque réservé aux ayant droits, tout en enfreignant ainsi, les consignes du protocole préétabli. 


Quelques heures plus tard, il récidive, de la manière la plus burlesque. Sans la moindre vergogne, il n'a pas froid aux yeux de se faufiler dans l'appareil spécial à bord duquel ne pouvaient faire partie que les joueurs, les staffs fédéral, administratif, technique et médical. En quelle qualité alors, eut-il le culot d'y prendre part, sous les yeux pantois de tous les observateurs, au retour de la délégation nommément citée, à laquelle on avait exclusivement affrété ce vol spécial ?

Une hideuse imposture dont l'auteur fait preuve pour glaner du profit politicien sur la sueur des autres ! Un abus de pouvoir que l'intrus s'ingénie à arborer au vu et au su de tout le monde. De quel droit s'amuse-t-on à fermer les yeux face à cette intrusion qui ne dit pas son nom? 

On ne peut occulter ni tolérer ce coup de force baignant dans l'ostentation ! Il est bien clair que la fédération qui se place, en principe, en maître absolu de cette expédition africaine, est, sans doute, pointée du doigt dans ce laxisme qui en dit long !? Il ne fait donc pas de doute que la complicité est préméditée et ne souffre d'aucune contestation dans cette nouvelle forme de dépravation, émanant des fanatiques de la maîtrise politique.

Or, la sélection nationale n'est pas du tout l'apanage exclusif des uns, encore moins d'un " croquemitaine " qui se croit toujours en mesure d'épouvanter en air comme sur terre. Bien au contraire, elle appartient à toutes les souches du pays, sans restriction ni distinction. La belle euphorie qui s'est emparée du peuple marocain, quelques instants après le triomphe magistral de ses héros, ne saurait être si bassement exploitée à des fins extra-sportives...

AVIS A TOUS MES LECTEURS DE CE BLOG

Résultat de recherche d'images pour "caricatures du pardon chrétien"
Pardon ! O PDG de toutes dimensions et de tous domaines ! En ce vendredi je vous souhaite le paradis illimité ! Car sans vous nous ne serions pas en vie ! Maudits soient les mauvais esprits qui vous veulent du mal !


Je voulais fermer cette fenêtre d'expression, mais voici que j'ai changé d'avis !... pour plusieurs raisons:

- Mon prochain éditeur m'a conseillé de garder toutes les positions acquises dans les médias ... Et d'en créer d'autres !

- Si ce que je publie ne vous plaît pas ou vous dérange, vous n'avez qu'à me le signaler !

- Idéologiquement et au bout du compte je me vois obligé de changer de fusil d'épaule et d'arrêter mes critiques contre, par exemple, la catégorie des DG et des PDG...

Maroc: L'idée de la retraite de plus en plus bédouine

L’image contient peut-être : 1 personne, costume et texte
Chez nous qui sommes + ou - arabes, l'idée de retraite est une idée étrangère ! D'ailleurs ont traduit cette création des mécréants par "taqa oude" : littéralement : trou bâton ce qui est conforme à la perception du sacré trou dans notre monde...

La CMR traverse ou plutôt arrive au bout du rouleau: Des fuites énormes ont lieu on est devant une caisse trouée ! Les responsables ? Il y a d'abord et surtout ceux qui administrent cette Caisse... Ensuite il y a de trop grosses retraites (parfois 5 millions/mois net) versées à des gens qui ont contribué par de petites sommes durant peu d'années !

Sans un sérieux réveil du Palais, nos petits sidis vont vite liquider tout l'héritage humaniste de la France avant que l'indépendance n'arrive à 77 ans !

jeudi 16 novembre 2017

Maroc va-t-il jusqu'à Avril ?: Encore un scandale gravissime

Résultat de recherche d'images pour "caricatures grosses escroqueries"
y a pas une goutte de pluie au bled où on continue de remplir piscines et baignoires et d'y dormir en regardant notre beau premier satellite !

La périphérie du Makhzen, c'est-à-dire les fonctionnaires des secteurs sociaux continuent d'agir à leur guise et impunément !

Bref,  voici un exemple:  des centaines de milliers de tables sont réalisées par les élèves et les stagiaires de l'OFPPT qui sont payés avec des menaces et des promesses... 

Ces tables sont facturées au MEN avec des marges de plus de 250% !!! Rien que dans un seul centre du sud: 7000 tables viennent d'être finies par ces nouveaux esclaves appelés "stagiaires" payés zéro Dirham !!!!!

Qui est-ce-qui empoche ces dizaines de milliards de nos centimes ou de millions d'Euros ? 

mercredi 15 novembre 2017

Le système dans toute sa nudité: Au Nikahistan et ailleurs


...avec ce progrès biaisé où tout est à l'envers, l'humain, le vrai, le meilleur (ce n'est pas moi) disparaît... Celui qui existe se forge petit à petit un univers débile... Il creuse sa tombe et construit ses propres chaînes ! Depuis 5000 ans l'homme recule en croyant avancer... 

Notre famille royale est plus belle que beaucoup d'autres

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes, personnes debout et costume

mardi 14 novembre 2017

Le Roi Mohamed Six au Qatar, le pays sans matar sauf de fric

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes debout
matar =  pluie en arabe

La fortune est une pute dans un train qui passe (S.LEMLIH)


Résultat de recherche d'images pour "caricatures fortune vs misère"

"Je n'attends plus rien de la vie qu'une suite de papiers à barbouiller de noir. Il me semble que je traverse une solitude sans fin, pour aller je ne sais où, et c'est moi qui suis tout à la fois le désert, le voyageur et le chameau." (Gustave Flaubert)

En fin de compte, notre vie est un perpétuel voyage , de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, ils grandissent ou se rétrécissent, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. La gare dans les croyances moyen orientales, c'est la seconde vie, après la résurrection, le paradis ou l'enfer selon la volonté du Créateur !


Dans ce train réel que, et/où nous vivons, il y a une poignée de "chanceux" qui rencontrent la fortune. Disons-leur :" Bzaate vous n'irez pas loin avec votre butin !".  La fortune est une pute qui a toujours un client dans son lit. C'est une courtisane qui change d'amant chaque nuit et se donne aux premiers venus. Elle est coquette et fantasque et veut être brusquées par ses amants qu'elle aveugle et rend fou... La misère est pire bien sûr et c'est une Lapalissade ! 


Résultat de recherche d'images pour "Caricatures fortune vs pauvreté"


Maroc: Foot et bonheur: Le droit d'être joyeux

Résultat de recherche d'images pour "la qualification du maroc à la coupe du monde"
Les lions de l'Atlas ont enfin validé leur ticket vers la Russie. Il a fallu aller puiser cette qualification du fond des tripes de tous les joueurs qu'on a qualifiés, à juste titre, de guerriers farouches et de lions. Ils ont combattu très dur, pas uniquement pour leur propre orgueil, mais, ils l'ont fait surtout pour ce peuple qu'ils n'osent pas fuir des yeux ni décevoir, au sortir du champ de jeu.


Ce peuple-là qui n'était plus sorti dans les rues pour une présence en coupe du monde, durant deux longues décennies, méritait bien de faire exploser sa joie, enfouie dans l'amertume des échecs. A l'instar de tous ses homologues de la planète, nantis comme démunis, le peuple marocain a jalonné les artères des villes et ratissé les rocailles des douars pour crier, haut et fort, son bonheur.

Qu'y a-t-il de si mal dans toutes ces jubilations qui débordent même dans l'hystérie? De quel droit s'acharne-t-on à vouloir lier cette liesse passagère aux divers affres journaliers du peuple? On ne comprendra jamais pourquoi certains malins trouvent du plaisir à gâcher ce défoulement festif, en allant dénicher des controverses dans la misère, le chômage, l’illettrisme...

De grâce, ajournez vos alertes à plus tard et laissez le peuple exprimer ses "folies", au lieu de pénaliser, à tort, ses vives sensations spontanées ! Ne lui confisquez pas son droit à la joie, ne serait-ce qu'une seule soirée !

Ce n'est pas parce qu'on est pauvre et désœuvré qu'on n'a pas le droit d'être joyeux pour un exploit acquis dans la douleur ! Certains renégats sont même allés jusqu'à dire que le Makhzen y est pour quelque chose dans cette hilarité explosive, afin de "dissimuler" les vrais problèmes du peuple ! Une duperie qui fait pitié...

Le peuple marocain est sorti fêter ses héros, de plein gré, sans que personne ne l'y oblige, par fierté et patriotisme. Ce sont bien ces joies qui forgent le sentiment de l'appartenance, en dépit des contraintes du vécu quotidien. Tout esprit sain et civique ne peut alors que préserver le droit à la joie et valoriser l'effet bienfaisant qui en découle, loin de tout grinche ment démobilisateur.

De tout temps, le peuple marocain a l'habitude de célebrer ses moments de fête dans la joie suprême, tout en étant souvent malmené par le dénuement et l'austérité. La joie du peuple est régulièrement sacrée. Elle est affichée sans limite ni discrétion par les youyous des femmes et les délires des hommes. Un peuple joyeux est toujours un bon signe pour l'équilibre sociétal. Nul ne peut altérer cette tradition séculaire...